Articles

Photo du jour

038063
Visit Today : 18
Visit Yesterday : 33
This Month : 562
Total Visit : 38063
Your IP Address: 54.80.209.254
plugins by Bali Web Design

Témoignages

    Chers amis, chers bienfaiteurs, et vous  dans l’Association FDM!

 

Encore une fois nous sommes face à vous, pour vous rendre compte de nos activités. Nous sommes toujours en première ligne dans le combat contre la pauvreté et redonner la dignité aux plus pauvres,

fatigués d’attendre leur part de progrès de notre terre !

   Chers amis, merci de rester avec nous dans le combat pour les pauvres et nous comptons toujours sur votre appui et votre confiance et!

    Mission:

  • Apporter une aide urgence temporaires aux personnes malades quoi qu’ils soient.
  • Assister leurs soins
  • Accompagner les familles atteintes des lèpres, la tuberculose et de troubles mentales.
  • Construire  et réparer leurs maisons.
  • Scolariser leurs enfants.
  • Assurer leurs nourritures pendant leurs traitements qui durent  huit mois à peine.

 

        Pour cette année,  la prise en charge des personnes en grande difficulté est un des objectifs principaux  pour nous. Grace à vos aides (médicament, matériels de soins, et hygiène) cela facilite nos va et vient à la pharmacie. Et surtout les permet de pouvoir se soigner dignement,  nous évite à l’achat de médicament.   

Quarante une  (41) personnes  passent dans le  mois pour leurs médicamentes et leurs soins de santé

Comme Médicaments :

o       Anti- inflammatoire

o       Antibiotiques

o       Vitamines (enfants et adultes)

o       Calcium (enfants et adultes)

o       Anti- doleur

o       Médicament pour les malades mentales

o       Hyper tension

·     Quatre vingt cinq (85)  enfants  des malades  prennent l’école. De maternelle jusqu’en classe de terminal 

 

·     Après les textes auprès de centre de santé de base et les visites à domicile achevé par Sœur Madeleine, on détecte (de nouveau cas) :

*         Huit (8)  personnes, en ce moment ils suivent les traitements de tuberculose.

*         Sept  (7) personnes et en ce moment ils suivent les traitements des lèpres,

*         Quatre (4) Personnes (pauvres)  étaient  hospitalisé à Fénérive et au CHU de Tamatave.

 

·     68 personnes dont 58 lépreux, 2 malades mentales et 8 tuberculeux  ont de rançon chaque mois (riz, savon et huile)  et qu’ils doivent  passer chaque mois pour suivre  leurs évolutions de leurs états de santé.

Nous ne cessons pas de leur éduquer sur l’hygiène pour contre la tuberculose et la lèpre.  

 

*         Deux  (2) familles ont construit leurs maisons dont  six (6) familles ont réparé

*         Mois d’octobre jusqu’à mois de janvier, Ils ont eu de savon donné par Association FDM. Des couvertures et des draps et il nous reste encore pour l’année prochaine.

*         Grâce à vos aides, tous ont de nouvelles chaussures  ils étaient contant et il nous reste les Chaussures pour les enfants.

*         Quinze  (15) personnes ont pu repris leurs vie.  On les a donnés de fond pour qu’ils puissent vivre et procure leurs vies quotidiennes. C’est dur pour eux de plus passer chez nous par mois et n’avoir plus de rançon mais on a obligé.

Le but c’est qu’ils ont de leurs indépendances et responsable de leurs avenir.

*         35 Prisonniers ont des aides alimentaires, soins de santé et hygiènes.

*         Une (1) famille lépreuse  quitte sa maison qu’on l’a donné, c’est Marie et sa fille, elle rejoint son mari à Tamatave.

 

         Chers amis, nous comptons beaucoup sur votre appui merci sur tout en ce moment  si difficile que le pays traverse à cause des politiciens qui ne cesse d’appauvrir le peuple.

                                                              

                                                             

                                                  Sœur Thérèse.

                                  Vavatenina le 30 Mai

 

 (En bas 3ème feuille   nouvelle de Manambondro où j’étais le mois de Décembre)

  Echo de la Visite à Manambondro Mois de Décembre 2012

    

          Manambondro est  une Commune rurale dans la District de Vangaindrano, Région Atsimo Antsinanana.  900km de Tana vers le sud. On passe par Andranomafana, Ifanadina, Manakara,Farafangana et Vangaindrano.  Après vangaindrano la route est vraiment mauvaise jusqu’à Manambondro. On traverse un bac.  58km entre Vangaindro et  Manambondro, et on fait presque 4h en voiture 4*4. C’est vraiment un endroit enclavé, sans électricité ni  l’eau potable. C’est l’eau du fleuve qu’ils utilisent, mais il y a de gens comme nous  qui vivent là-bas.

        C’est un endroit où a besoin vraiment de quelqu’un pour aider les gens à se sortir. Un village peuplé mais il n’y a qu’un hôpital (titre seulement mais il n’y a rien la dedans et imaginez la saleté) et un médecin. On trouve encore la lèpre et de bilharziose et autres maladies  là- bas.  Sans Dispensaire ni Pharmacie. Seulement un prêtre missionnaire qui les aide.  Il faut  se tenir les larmes !!!

         Par rapport à l’éducation, il y a une école public jusqu’en classe de 3ème  mais ne pas assez pour les enfants (un élève de 14ans est en classe de 7ème). La plupart des enfants ne savent pas lire ni  écrire mais pour tant ils sont nombreux,

        Ce qui m’a frappé, quand nous sommes arrivés un groupe d’enfants à l’âge de  13 à 14 ans m’a demandé  « Quand est- ce vous arrivez chez nous pour nous enseigner car nous ne sommes pas allé encore à l’école ? En attendant cette phrase j’ai faillit  pleurer. J’entre tout de suite à  la maison et je me dis oui ils ont besoin d’aide ! 

       Le climat est beau et calme, la sécurité est encore assurée. Mais le moyen de transport qui rend difficile cet endroit, c’est toujours en pirogue où en bac 

        Le niveau de vie c’est très bas, ils cultivent mais ils pratiquent  encor le système traditionnel. On trouve des girofles, de café, presque comme Vavatenina,  seulement la saison de pluie qui est différant. Ils n’ont pas assez de pluies.

     La Congrégation a décidé  d’ouvrir une nouvelle mission à Manambondro, c’est urgent pour les enfants et les jeunes ainsi qu’au niveau de santé et le développement.

Trois Sœurs vont y partir là –bas, je fais partis. En peu triste de quitter déjà Vavatenina mais c’est comme ça la vie. Il n’y a rien  là -bas tous à fournir mais on est  prêtes pour l’aventure et pour les biens de ces gens là-bas. Priez pour nous  et je compte sur vous !

      Merci et voila mes nouvelles un peu malheureux mais c’est existe

                                                   Sœur Thérèse! Veloma ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *